GS Forum

The Generation
Screwed Blog

Dévoilement de Génération sacrifiée
By
Gen Sacrifiee Logo VER.jpg

Il n’y a pas si longtemps, un politicien nous a promis du « vrai changement ». Ça s’est traduit par un retour aux politiques dépensières d’autrefois et une multitude de déclarations ineptes. C’est pour repartir l’économie Canadienne, nous disait-on. Comme chacune des fois où nous avons essayé auparavant, le résultat n’a été que de léguer une plus grosse facture aux générations futures. Quant à l’objectif de « repartir l’économie Canadienne », la croissance économique a été assez loin de ce que l’on nous avait promis. Apparemment, le « vrai changement » c’est de refaire la même chose, mais de s’attendre à des résultats différents.

Aujourd’hui, nous n’allons pas prétendre que nous vous proposons du « vrai changement ». D’utiliser un slogan aussi vide que celui-ci serait une insulte à votre intelligence. Malgré tout, Génération trompée se doit de changer et de mieux s’adapter aux nouvelles réalités auxquelles nous devons tous faire face. Malgré un trois budgets provinciaux équilibrés d’affilée, ce n’est que l’an dernier que la dette du gouvernement du Québec a cessé de croître, tandis que la dette des institutions publiques provinciales, elle, continue de croître à un rythme effarant. Au fédéral, le gouvernement Trudeau semble convaincu qu’il est possible de s’endetter jusqu’à la prospérité. Pour un gouvernement prétendant prendre des décisions en se basant sur des faits, ils semblent avoir oublié qu’il a fallu les efforts de deux Premier Ministres pour que le Canada retrouve une santé financière décente suite aux excès dépensiers d’un autre. Et ces déficits ne comptent pas le manque à gagner des fonds de pensions publics, et les risques liés aux systèmes dits à « bénéfices déterminés ».

En analysant la situation, nous avons l’impression que notre génération ne s’est pas que « fait avoir », mais plutôt que notre avenir économique est en train d’être sacrifié afin de gagner des élections. Trop, c’est trop. Nous nous devons de redoubler d’ardeur dans notre combat afin de restaurer des principes d’équité intergénérationnelle. La facture est déjà assez salée comme ça. C’est dans cette optique que Génération trompée change désormais de nom, pour Génération sacrifiée. Ce nom représente beaucoup mieux la situation dans laquelle nous nous trouvons présentement. Si nous ne renversons pas la vapeur dès aujourd’hui, les décisions prises par les politiciens d’hier et d’aujourd’hui nous laissent présager un avenir plutôt glauque. Ensembles cependant, je demeure convaincu que nous y arriveront.

For more information: